Baromètre EVBox de la mobilité 2022

Rapport détaillé de la situation actuelle du marché de la mobilité électrique dans certains pays d'Europe réalisé en collaboration avec IPSOS. 

Conclusions et recommandations

Alors que la mobilité électrique se développe et est plus largement adoptée par le grand public, le contexte dans lequel nous opérons évolue. La lutte contre le changement climatique reste un sujet important pour les conducteurs (potentiels) de véhicules électriques.

Cependant, la perception du coût élevé des véhicules électriques, l'angoisse de l'autonomie, le temps de charge et l'infrastructure de charge limitée restent des obstacles majeurs à l'adoption des véhicules électriques. Par ailleurs, la recharge rapide a un fort potentiel mais elle n'est pas encore largement utilisée ou disponible à certains endroits.

icon_plant.svg

Enjeux environnementaux

La conduite électrique est perçue comme l'un des principaux moyens de lutter contre le changement climatique

icon_world-reach.svg

Un marché en croissance

Il est essentiel de répondre aux besoins d'un public plus large et de diversifier la communication

icon_barrier.svg

Les obstacles à l'adoption de véhicules électriques

Le prix initial des VE et l'infrastructure de recharge sont les principaux obstacles à l'adoption des VE

icon_lightning.svg

Recharge rapide

La recharge rapide est considérée comme un moyen de convaincre les gens de passer à la mobilité électrique

Les quatre points essentiels à retenir

1. Reconnaître les enjeux environnementaux

La conduite électrique est considérée comme l'un des moyens clés permettant aux individus de lutter contre le changement climatique. En raison des nouvelles lois et réglementations adoptées par l'Union européenne et de l'état d'esprit des conducteurs (potentiels) de véhicules électriques, il est important d'aborder le lien entre l'environnement et la conduite électrique. Il existe notamment des possibilités de développer ce discours dans le segment business-to-business (B2B) (par exemple, en ce qui concerne le nombre de bornes de recharge sur le lieu de travail et/ou les entreprises offrant la possibilité de conduire électriquement).

2. Adapter la communication à un marché en expansion

Au cours des dernières années, les caractéristiques démographiques des conducteurs de véhicules électriques ont commencé à ressembler plus qu'avant à la population générale. Par conséquent, le profil d'un conducteur (potentiel) de véhicule électrique a évolué au-delà de la dominante de jeunes hommes très instruits et soucieux du climat. Pour les entreprises qui tentent d'atteindre les conducteurs (potentiels) de véhicules électriques, il est essentiel de répondre aux besoins d'un public plus large et de diversifier la communication.

3. S'adresser aux obstacles à l'adoption des véhicules électriques

Deux des obstacles majeurs qui empêchent l'adoption des véhicules électriques par le grand public sont (1) le prix perçu des véhicules électriques et (2) l’infrastructure de charge.

(1) Un véhicule électrique est un investissement à long terme qui est, dans de nombreux cas, moins coûteux qu'une voiture à essence ou diesel sur le long terme. Cependant, de nombreux citoyens ne le savent pas et considèrent toujours le prix comme un obstacle à la conduite électrique. En tant qu'industrie, nous devons préciser que même si les coûts initiaux d'un véhicule électrique par rapport à une voiture à essence ou diesel peuvent être plus élevés, les coûts d'entretien et de recharge des véhicules électriques sont nettement inférieurs.

(2) La durée de vie des batteries des véhicules électriques et les infrastructures de recharge se développent rapidement. En tant qu'industrie, nous devons dissiper les inquiétudes concernant les possibilités de recharge, afin que les gens sachent où recharger, et combien de kilomètres une voiture électrique peut parcourir avant de devoir être rechargée.

4. Reconnaître la recharge rapide comme une solution

Pour les consommateurs qui souhaitent acheter un véhicule électrique, l'un des principaux obstacles est la crainte de ne pas pouvoir recharger leur voiture assez rapidement. L'expansion de l'infrastructure de recharge rapide est essentielle pour réduire cette anxiété. Les conclusions de ce rapport soulignent que les conducteurs de véhicules électriques sont prêts à payer plus cher pour une recharge rapide, et montrent qu'il existe une demande suffisante pour des capacités de recharge rapide à différents endroits, à côté des stations-service et des stations de carburant sur les autoroutes.

Chapitre 1

Conducteurs et conducteurs potentiels de véhicules électriques


Résumé du chapitre

En ce qui concerne les données démographiques, les conducteurs actuels et potentiels de véhicules électriques présentent généralement des caractéristiques similaires, même si les conducteurs potentiels de véhicules électriques ont tendance à ressembler davantage à la population générale que les conducteurs actuels. Les principales conclusions de ce chapitre sont les suivantes :

  • Les conducteurs de véhicules électriques sont principalement des hommes très instruits.
  • Les conducteurs de véhicules électriques ont tendance à avoir un emploi.
  • La plupart des conducteurs de véhicules électriques ont un grand foyer.
  • Les conducteurs de véhicules électriques sont plus susceptibles de posséder une voiture.

Profil des conducteurs de véhicules électriques

Les conducteurs actuels de véhicules électriques sont principalement des hommes, très instruits et travaillant à temps plein. Ils sont représentés de façon presque égale dans tous les groupes d'âge et conduisent souvent une voiture privée (de location) et/ou une voiture achetée ou louée par une entreprise.

Les conducteurs potentiels de véhicules électriques sont également assez bien répartis dans tous les groupes d'âge, ils travaillent à temps plein, mais ils sont légèrement moins instruits que les conducteurs de véhicules électriques. En outre, la proportion d'hommes n'est que légèrement supérieure à celle des femmes. La majorité de ce groupe conduit une voiture privée (de location) tandis qu'environ 1 sur 6 ne possède pas (plus) de voiture.

Les hommes sont surreprésentés parmi les conducteurs de véhicules électriques

Dans tous les pays, les conducteurs de véhicules électriques sont plus nombreux que les conductrices, ce qui est particulièrement le cas aux Pays-Bas (74 % d'hommes contre 26 % de femmes). Parmi les conducteurs de véhicules électriques allemands, la proportion de femmes a fortement augmenté depuis 2020.

Parmi les conducteurs potentiels, la répartition hommes-femmes est presque identique et comparable à celle de la population générale.

Les conducteurs de véhicules électriques sont de tout âge

Les voitures électriques sont principalement utilisées par des personnes plus jeunes. 36 % des conducteurs de véhicules électriques ont entre 18 et 34 ans, mais l'âge moyen des conducteurs de véhicules électriques a augmenté depuis 2020.

Les conducteurs de véhicules électriques français et néerlandais sont majoritairement plus âgés que le conducteur de véhicule électrique moyen, tandis que les conducteurs de véhicules électriques britanniques sont beaucoup plus jeunes que les conducteurs de véhicules électriques d'autres pays.

Les conducteurs de véhicules électriques ont souvent un degré de formation élevée

Les conducteurs de véhicules électriques sont plus souvent diplômés, par rapport à la population générale.

La répartition du niveau d'éducation des conducteurs potentiels de véhicules électriques ressemble davantage à celle de la population générale, bien qu'en moyenne, il y ait également plus de personnes diplômées parmi eux.

La proportion de conducteurs de véhicules électriques ayant un niveau de formation moyen est significativement plus élevée chez les conducteurs de véhicules électriques français que chez les autres conducteurs de véhicules électriques et cette part a augmenté au cours des deux dernières années.

Les conducteurs et conducteurs potentiels de véhicules électriques sont souvent employés à temps plein

Dans tous les pays, les conducteurs de véhicules électriques possèdent un emploi à temps plein. Pourtant, on constate une augmentation de la part des conducteurs de véhicules électriques sans emploi depuis 2020.

Les conducteurs de véhicules électriques d'Allemagne sont nettement plus souvent employés que les conducteurs de véhicules électriques des autres pays, à l'exception des conducteurs de véhicules électriques du Royaume-Uni.

Les conducteurs de véhicules électriques sont plus souvent mariés/en concubinage

Les conducteurs actuels de véhicules électriques sont plus susceptibles d'avoir un partenaire que la population générale. C'est particulièrement le cas chez les conducteurs de véhicules électriques allemands et français, même si parmi les conducteurs potentiels de véhicules électriques en Allemagne et au Royaume-Uni, il y a une plus grande tendance à ne pas avoir de partenaire également.

 Les conducteurs de véhicules électriques ont tendance à faire partie d'une famille nombreuse

Les conducteurs de véhicules électriques ont en moyenne un foyer plus grand, surtout au Royaume-Uni et en Allemagne, tandis que la répartition des foyers des conducteurs potentiels de véhicules électriques est plus proche de celle de la population générale, et a donc tendance à être légèrement plus petite.

La plupart de la population est propriétaire d'une voiture, surtout les conducteurs de véhicules électriques

La grande majorité des conducteurs de véhicules électriques possèdent leur propre voiture. Bien que ceci soit logique - si vous conduisez une voiture électrique, alors vous possédez probablement un véhicule - ce qui est significatif ici, c'est que par rapport à 2020, le pourcentage de personnes qui ne possèdent pas (plus) de voiture a diminué, en particulier parmi les conducteurs potentiels de véhicules électriques.


Les voitures à essence et diesel sont encore utilisées par une majorité de la population

Les voitures à essence et diesel restent les véhicules les plus utilisés, mais au cours des deux années qui ont suivi notre dernière enquête, le nombre de voitures hybrides a augmenté dans la population générale. En outre, les conducteurs de véhicules électriques qui, en 2020, préféraient les voitures hybrides, se tournent désormais généralement vers les BEV. Cela montre une légère diminution des consommateurs qui optent pour des véhicules fonctionnant avec des carburants traditionnels.

Chapitre 2

Les facteurs d'expansion du marché


Résumé du chapitre

Par rapport à la population générale, les conducteurs actuels et potentiels de véhicules électriques se sentent plus concernés par le changement climatique et attendent des gouvernements qu'ils encouragent la mobilité électrique. En particulier :

  • Les conducteurs de véhicules électriques se sentent personnellement concernés par le changement climatique.
  • La réduction du CO2 dans les transports est considérée comme cruciale pour les conducteurs de véhicules électriques.
  • Les conducteurs de véhicules électriques sont perçus comme étant soucieux de l'environnement.

Les conducteurs de véhicules électriques se sentent personnellement impliqués dans le changement climatique

Environ trois quarts des conducteurs (72 % des conducteurs de véhicules électriques et 77 % des conducteurs potentiels de véhicules électriques) considèrent le changement climatique comme un sujet important, contre deux tiers (66 %) de la population générale.

En particulier, les Français semblent les plus impliqués dans les questions de changement climatique, tandis que l'importance que les conducteurs de véhicules électriques accordent au changement climatique a généralement légèrement diminué depuis 2020 et au Royaume-Uni, cette différence est particulièrement significative.

Les conducteurs potentiels de véhicules électriques attendent des gouvernements qu'ils donnent la priorité aux politiques environnementales

Les conducteurs et les potentiels conducteurs de véhicules électriques trouvent plus important que le gouvernement accorde sa priorité aux politiques de protection de l'environnement, par rapport aux conducteurs de véhicules électriques et à la population générale.

Par rapport aux autres pays, les conducteurs de véhicules électriques néerlandais et la population générale néerlandaise sont les moins d'accord avec le fait que le gouvernement donne la priorité aux politiques environnementales.

Les conducteurs potentiels de véhicules électriques veulent davantage de crédits d'impôt du gouvernement

Beaucoup plus de conducteurs (potentiels) de véhicules électriques (71 %) sont d'accord pour que leur gouvernement accorde davantage de crédits d'impôt aux personnes qui achètent des voitures électriques. C’est notamment le cas parmi les conducteurs potentiels de véhicules électriques du Royaume-Uni et les conducteurs de véhicules électriques allemands.

La plupart des conducteurs potentiels de véhicules électriques pensent que les entreprises favorisant la mobilité électrique devraient bénéficier de plus d'avantages fiscaux

67 % des conducteurs potentiels de véhicules électriques et 64 % des conducteurs actuels de véhicules électriques estiment que les entreprises qui proposent la conduite électrique devraient bénéficier d'avantages fiscaux de la part de leur gouvernement, tandis que 48 % de la population générale est d'accord sur ce point.

Les gens estiment que la réduction des émissions de CO2 liée aux transports est importante

À l’exception des Pays-Bas, de nettes majorités affirment que la réduction des émissions de CO2 liée aux transports est importante. En particulier, les conducteurs potentiels de véhicules électriques sont plus enclins à le dire que les membres du grand public - et même que les conducteurs actuels de véhicules électriques.

7 conducteurs de véhicules électriques sur 10 considèrent que les facteurs environnementaux sont/étaient importants lors de l'achat d'une voiture

Dans les quatre pays, les considérations environnementales sont importantes lors de l'achat d'une voiture, tant pour les conducteurs potentiels de véhicules électriques que pour les conducteurs de véhicules électriques, même si elles sont légèrement moins prononcées parmi les conducteurs potentiels. Alors que les conducteurs potentiels de véhicules électriques des Pays-Bas ont renforcé cette conviction depuis 2020, parmi les conducteurs de véhicules électriques du Royaume-Uni, c'est le contraire.

Les conducteurs potentiels de véhicules électriques perçoivent les conducteurs de véhicules électriques comme étant soucieux de l'environnement

Parmi la population générale, seules 4 personnes sur 10 considèrent qu'un conducteur de véhicules électriques est soucieux de l'environnement. La majorité des conducteurs (potentiels) de véhicules électriques considèrent que ceux qui conduisent des véhicules électriques sont conscients de l'environnement (surtout au Royaume-Uni et en Allemagne).

Chapitre 3

Le Green Deal européen


Résumé du chapitre

Si la plupart des gens ignorent l'existence du Green Deal européen, les conducteurs de véhicules électriques potentiels et actuels sont plus familiarisés avec ce dernier.. En outre, les conducteurs de véhicules électriques sont plus optimistes quant à la disparition totale des véhicules à moteur à combustion et pensent que la mobilité électrique joue un rôle important dans la lutte contre le changement climatique. Les principaux points de ces chapitres sont les suivants :

  • Les conducteurs de véhicules électriques sont les plus conscients du Green Deal européen.
  • La moitié des conducteurs de véhicules électriques pensent qu'une élimination progressive des voitures à carburant est possible.
  • Les gens sont généralement optimistes quant aux infrastructures de recharge.

*Comme le Royaume-Uni ne fait plus partie de l'UE, nous n'avons pas inclus les répondants britanniques dans ce chapitre de l'enquête.


Les conducteurs de véhicules électriques sont les plus familiers avec le Green Deal européen

La connaissance du Green Deal européen a augmenté parmi la population générale et les conducteurs potentiels de véhicules électriques depuis 2020, alors qu'elle a légèrement diminué parmi les conducteurs de véhicules électriques en général. Les conducteurs potentiels de véhicules électriques de France, en Allemagne et aux Pays-Bas ont désormais une meilleure compréhension du Green Deal européen par rapport aux autres pays.

Le paquet « Fit for 55 » est encore relativement peu connu, mais les conducteurs de véhicules électriques en ont une meilleure connaissance

Le paquet « Fit for 55 » ou « Ajustement à l'objectif 55 » est mal connu de la plupart des pays, à l'exception de 49 % des conducteurs allemands de véhicules électriques qui ont une connaissance approximative du sujet.

Les conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques pensent qu'une élimination complète des voitures à essence/diesel est possible

Les conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques croient en la faisabilité d'un abandon complet des voitures à essence/diesel en 2030. Alors que la population générale n'est généralement pas optimiste quant à l'élimination complète des voitures à essence/diesel (seulement 32 %), les conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques sont plus confiants. C'est particulièrement vrai en Allemagne.

La plupart de la population est convaincue de la faisabilité d'une infrastructure de recharge améliorée

Une grande majorité des conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques espèrent voir les réseaux de recharge devenir plus vastes et meilleurs. Même parmi la population générale, 1 répondant sur 2 pense que l'infrastructure des véhicules électriques continuera à s'améliorer.

Les conducteurs potentiels de véhicules électriques croient surtout en un ajustement ou une suppression des incitations en faveur des combustibles fossiles

Les conducteurs de véhicules électriques et surtout les conducteurs potentiels pensent que les exonérations fiscales et les incitations en faveur des combustibles fossiles devraient être ajustées ou supprimées. Parmi eux, près de 8 conducteurs allemands de véhicules électriques sur 10 sont convaincus qu’un ajustement ou une suppression des incitations serait bénéfique.

Les exigences relatives à l’adaptation de la recharge intelligente sont réalisables pour une grande majorité de personnes

Dans l'ensemble, la population croit en la faisabilité des exigences en matière de recharge intelligente, mais ceux qui soutiennent davantage cette idée sont surtout les conducteurs potentiels de véhicules électriques français et néerlandais.

6 conducteurs (potentiels) de véhicules électriques sur 10 pensent que les voitures électriques peuvent lutter contre le changement climatique

La perception que les voitures électriques peuvent participer à la lutte contre le changement climatique n'est soutenue que par 4 personnes sur 10 au sein de la population générale. Toutefois, ceci est davantage approuvé par les conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques. En Allemagne, cette différence de perception entre la population générale (36 %) et les conducteurs de véhicules électriques (74 %) est encore plus visible.

Les propositions de lois sur le climat et l'énergie rendent les conducteurs potentiels de véhicules électriques plus enthousiastes à l'idée de conduire des véhicules électriques

La population générale est peu incitée à passer aux véhicules électriques compte tenu des lois proposées sur le climat et l'énergie (28 %), surtout en Allemagne (24 %). Ces données changent si l'on considère les conducteurs potentiels de véhicules électriques, dont 60 % sont plus enthousiastes à l'idée de modifier leurs habitudes de mobilité compte tenu des lois proposées sur le climat et l'énergie.

Chapter 4

Recharger sur son lieu de travail


Résumé du chapitre

La majorité des personnes interrogées aimeraient disposer d'une voiture de fonction électrique et estiment que les employeurs devraient fournir des bornes de recharge sur le lieu de travail. En particulier, la plupart des conducteurs de véhicules électriques actuels et potentiels pensent que cela rendrait un futur employeur attrayant. Les points clés sont les suivants :

  • Davantage d'employés souhaiteraient disposer de voitures professionnelles électriques.
  • Les entreprises devraient mettre des bornes de recharge à la disposition des visiteurs.
  • Les futurs employeurs disposant de véhicules électriques professionnels sont plus attrayants.

Davantage d'employés aimeraient avoir (ou conduisent déjà) une voiture de fonction électrique

Parmi la population générale, on constate une augmentation importante depuis 2020 (de 20 % à 57 %), de l'opinion selon le fait que les entreprises devraient offrir (ou offrent déjà) une voiture électrique à leurs employés. Ce chiffre grimpe à près de 3 personnes sur 4 pour les conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques (respectivement 73 % et 71 %). En particulier, plus de 4 conducteurs de véhicules électriques sur 5 au Royaume-Uni pensent que les lieux de travail devraient offrir une voiture électrique à usage professionnel.

Proposer des voitures de fonction électriques rendrait un futur employeur plus attractif

Au Royaume-Uni, 7 conducteurs de véhicules électriques sur 10 trouvent un employeur plus attractif s'il offre la possibilité d'avoir une voiture électrique. Cependant, aux Pays-Bas, moins de conducteurs de véhicules électriques sont d'accord avec cette affirmation (de 61 % à 42 %) par rapport à 2020.

Les employeurs devraient couvrir les frais de recharge d'une voiture de fonction électrique

Parmi toutes les cibles interrogées, la majorité pense que les employeurs devraient couvrir les frais de recharge d'une voiture électrique professionnelle. Ce sont surtout les conducteurs potentiels et actuels de véhicules électriques britanniques, respectivement 73 % et 74 %, qui s'attendent à ce que leur employeur prenne en charge les coûts de recharge des voitures électriques professionnelles sur le lieu de travail.

Les employeurs devraient couvrir les frais de recharge à domicile d'une voiture de fonction électrique 

Moins de personnes pensent que les employeurs devraient couvrir les frais de recharge d'une voiture électrique professionnelle à leur domicile plutôt qu'au bureau. Pourtant, 60 % des conducteurs de véhicules électriques potentiels et actuels sont d'accord pour dire que l'employeur devrait couvrir les frais de recharge de leur voiture électrique professionnelle à leur domicile.

La plupart des conducteurs potentiels de véhicules électriques pensent que les entreprises devraient mettre des bornes de recharge à la disposition de leurs clients

Dans l'ensemble, la majorité des répondants sont d'accord pour dire que les entreprises devraient fournir des bornes de recharge de véhicules électriques à leurs clients, et c'est particulièrement le cas chez les conducteurs de véhicules électriques potentiels (83 %) et actuels (82 %).

Chapitre 5

Le déploiement de la mobilité électrique


Résumé du chapitre

Les principaux obstacles pour le grand public sont le coût d'un véhicule électrique, l'incertitude quant à la disponibilité de l'infrastructure de recharge et le fait que la recharge d'un véhicule électrique prend trop de temps. Cependant, la grande majorité des conducteurs de véhicules électriques disent qu'ils opteraient à nouveau pour un véhicule électrique. Voici les principales conclusions de ce chapitre :

  • Les obstacles à l'adoption des véhicules électriques sont principalement le prix, les possibilités de recharge et les temps de recharge.
  • La plupart des conducteurs de véhicules électriques choisiraient à nouveau une voiture électrique.
  • Les bornes de recharge doivent être efficaces et faciles à utiliser.

8 conducteurs de véhicules électriques sur 10 opteraient à nouveau pour une voiture électrique 

Le pourcentage de conducteurs de véhicules électriques enthousiastes qui reconsidéreraient la conduite électrique est très élevé (79 %). Cependant, par rapport à 2020, il y a un peu moins de conducteurs de véhicules électriques qui sont prêts à opter à nouveau pour une voiture électrique, surtout en France.

Les principaux obstacles à l'adoption des véhicules électriques sont le prix, le lieu et le temps de chargement

Dans les quatre pays, ceux qui disent qu'ils n'opteraient pas pour une voiture électrique citent le prix comme raison principale. Les préoccupations concernant la possibilité de trouver une borne de recharge ont diminué en France et aux Pays-Bas, mais pour 52 % de la population allemande et 46 % de la population du Royaume-Uni, cela représente toujours un obstacle important. De plus, le temps de chargement est significativement plus souvent une raison pour les Allemands de ne pas opter pour un véhicule électrique que pour la population générale des autres pays (en particulier aux Pays-Bas, cela ne représente pas un obstacle).


Pourquoi un conducteur de véhicule électrique n'opterait plus pour un véhicule électrique ?

Parmi les conducteurs de véhicules électriques, les lieux de recharge et les prix des voitures électriques sont des raisons moins importantes pour ne pas acheter une voiture électrique, avec une exception aux Pays-Bas où 71 % des conducteurs de véhicules électriques pensent que les voitures électriques sont encore trop chères. Les principales préoccupations sont généralement le temps de charge et la durée de la batterie. En particulier, les conducteurs de véhicules électriques néerlandais sont ceux qui s'inquiètent le plus du temps de charge. (!)

La population générale est surtout préoccupée par le prix d'un véhicule électrique

En particulier aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, les gens n'optent pas pour une voiture électrique en raison de son prix. Cependant, la crainte de ne pas pouvoir trouver une borne de recharge quand il faut, a diminué dans tous les pays.

Les conducteurs potentiels de véhicules électriques espèrent une amélioration de l'infrastructure de recharge

Aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, près de 7 conducteurs de véhicules électriques potentiels sur 10 n'opteraient pas pour une voiture électrique en raison de son prix. Les inquiétudes concernant les coûts de recharge, en particulier chez les conducteurs de véhicules électriques potentiels français et allemands, ont diminué, de même que les craintes de ne pas pouvoir trouver suffisamment de bornes de recharge en cas de besoin.


Les conducteurs actuels de véhicules électriques rencontrent moins de difficultés à la conduite électrique que les autres groupes 

Bien que les données diffèrent selon les pays, les conducteurs actuels de véhicules électriques sont généralement plus disposés à continuer à rouler à l'électricité, car ils perçoivent moins d'obstacles que les autres groupes. La principale incertitude au Royaume-Uni et en France est de ne pas pouvoir trouver suffisamment de bornes de recharge, les Néerlandais s'inquiètent surtout du temps de recharge et les Allemands se soucient davantage de l'autonomie de la batterie. (!)


Environ 2 conducteurs de véhicules électriques potentiels sur 10 s'inquiètent de ne pas facilement pouvoir payer aux bornes de recharge

Les potentiels conducteurs de véhicules électriques néerlandais sont les plus confiants quant à la possibilité de payer sans problème pour recharger leur voiture électrique, tandis que les conducteurs de véhicules électriques potentiels français sont les plus inquiets à ce sujet. Cependant, parmi les conducteurs potentiels de véhicules électriques allemands et britanniques, 21 % d'entre eux ne sont pas optimistes quant à la possibilité de payer sans difficultés.

Près de la moitié des conducteurs de véhicules électriques potentiels ne savent pas où acheter une borne de recharge

Un peu moins de la moitié (48 %) des conducteurs potentiels de véhicules électriques de presque tous les pays ne savent pas où acheter une borne de recharge s'ils en avaient besoin. Les conducteurs de véhicules électriques actuels, surtout en Allemagne et au Royaume-Uni, le savent.

Les critères à prendre en compte durant l'achat d'une borne de recharge sont divers

L'efficacité énergétique et l'interface conviviale d'une borne de recharge sont généralement les principaux critères à prendre en compte lors de l'achat d'une borne de recharge. Cependant, les priorités varient également d'un pays à l'autre. La garantie longue durée est nettement plus importante pour la population française, tandis que la clarté sur les frais de session de recharge est l'aspect le plus pertinent pour les Néerlandais. (!)


Les conducteurs de véhicules électriques se soucient de l'efficacité énergétique des bornes de recharge

Dans tous les pays, les conducteurs de véhicules électriques se concentrent principalement sur l'efficacité énergétique lors de l'achat d'une borne de recharge, en particulier en Allemagne (71 %), tandis que cet aspect est légèrement moins crucial aux Pays-Bas (58 %). Cependant, le deuxième aspect le plus important pour les conducteurs de véhicules électriques dans tous les pays est la facilité de l'interface de la borne de recharge. (!)

Chapitre 6

Infrastructures de recharge

Résumé du chapitre

Même si les conducteurs de véhicules électriques chargent principalement leur véhicule électrique à la maison, la demande pour la recharge sur le lieu de travail est en augmentation. Cependant, un plus grand nombre de bornes de recharge dans les supermarchés, les restaurants et les hôtels serait également apprécié par les conducteurs de véhicules électriques. En effet, la principale crainte reste la disponibilité des bornes de recharge. Les principales conclusions de ce chapitre sont les suivantes :

  • La plupart des conducteurs de véhicules électriques rechargent leur voiture à la maison.
  • La demande de recharge sur le lieu de travail est en augmentation.
  • La plupart des conducteurs de véhicules électriques ne rencontrent pas de problèmes lors de la recharge.

La majorité des conducteurs de véhicules électriques rechargent leur voiture à domicile

La majorité des conducteurs de véhicules électriques rechargent encore actuellement leur véhicule essentiellement à leur domicile. Le lieu de travail arrive en deuxième position avec 34 %, suivi des stations-service le long de l'autoroute (29 %). (!)


Les conducteurs de véhicules électriques souhaitent recharger leurs véhicules au supermarché, au restaurant ou à l'hôtel

Les conducteurs de véhicules électriques aimeraient recharger davantage leur voiture au supermarché, au restaurant et à l'hôtel. C'est notamment le cas de l’Allemagne, où le supermarché est l'endroit où les conducteurs de véhicules électriques souhaitent recharger leur voiture électrique.

Environ 4 conducteurs de véhicules électriques sur 10 ne rencontrent pas de difficultés lors de la recharge

Environ 40 % des conducteurs de véhicules électriques ne rencontrent aucune difficulté lors de la recharge. Ceux qui en rencontrent déclarent que le problème le plus courant est qu'ils doivent attendre pour recharger leur voiture parce que la borne de recharge était occupée. Ce phénomène est particulièrement répandu aux Pays-Bas où la recharge publique est courante. (!)


Il y a une demande croissante de bornes de recharge sur les lieux de travail

Les conducteurs de véhicules électriques veulent charger leur voiture sur leur lieu de travail. Cependant, seuls 32 % des conducteurs de véhicules électriques indiquent qu'il existe un nombre suffisant de bornes de recharge sur leur lieu de travail. Ce chiffre est en hausse par rapport à 27 % en 2020, indiquant que la demande de bornes de recharge sur le lieu de travail est en hausse.(!)

Environ 1 conducteur de véhicule électrique sur 4 craint toujours de ne pas pouvoir recharger sa voiture au cours de son trajet

Alors que la population générale s'inquiète toujours de la disponibilité des bornes de recharge, plus de la moitié des conducteurs de véhicules électriques interrogés au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas se disent confiants dans leur capacité à recharger leur véhicule quand ils en ont besoin. Les Français font exception à la règle, car ils s'inquiètent davantage de la possibilité de recharger leur voiture électrique.

Grâce à la mise en place d'une infrastructure adaptée pour les véhicules électriques, la population néerlandaise est la moins préoccupée par la possibilité de recharger une voiture électrique lorsqu'elle en a besoin.

Chapitre 7

Conduite électrique ou conventionnelle


Résumé du chapitre

Lorsqu'il s'agit de réfléchir aux coûts d'entretien d'une voiture électrique, les perspectives des conducteurs (potentiels) de véhicules électriques et du grand public diffèrent. Si les conducteurs de véhicules électriques pensent que l'entretien d'un véhicule électrique nécessite moins d'efforts que celui d'un véhicule à essence, ce n'est pas le cas pour le grand public. Cependant, l'idée qu'une voiture électrique n'est pas aussi performante qu'un véhicule à essence est commune à toutes les catégories de répondants. Les principaux points saillants de ce chapitre sont les suivants :

  • Pour les conducteurs de véhicules électriques, les coûts d'entretien d'un véhicule électrique sont perçus comme étant moins élevés.
  • De nombreux répondants sont encore sceptiques quant aux performances des véhicules électriques.

Les conducteurs de véhicules électriques estiment qu'entretenir une voiture électrique leur demande moins d'efforts qu'en 2020

Dans l'ensemble, moins de personnes qu'en 2020 pensent que l'entretien d'une voiture électrique demande plus d'efforts que celui d'une voiture à essence/diesel.

Cependant, les avis sont encore partagés : près de la moitié des conducteurs de véhicules électriques au Royaume-Uni pensent qu'une voiture électrique demande plus d'efforts, tandis qu’au Pays-Bas, les conducteurs indiquent que l'entretien d'un véhicule électrique demande moins d'efforts.

Les conducteurs de véhicules électriques sont mitigés quant à la performance d'une voiture électrique par rapport à une voiture à essence ou diesel

Les conducteurs de véhicules électriques allemands sont les plus pessimistes, puisqu'un peu plus de la moitié (52 %) pense que les voitures électriques ne sont pas aussi performantes que les voitures essence ou diesel. Cette proportion est nettement supérieure à celle des conducteurs de véhicules électriques des trois autres pays.


Chapter 8

La recharge rapide comme éventuelle solution

Résumé du chapitre

Les conducteurs de véhicules électriques sont conscients de la distinction entre la charge normale et la charge rapide. En effet, deux tiers utilisent déjà la charge rapide au moins une fois par mois, notamment dans les stations-service. La recharge rapide étant considérée comme un élément clé de l'adoption des véhicules électriques, la demande augmente et près de la moitié des conducteurs (potentiels) de véhicules électriques sont prêts à payer davantage si leur voiture est rechargée plus rapidement. Cependant, il y a d'autres aspects à prendre en compte en matière de recharge rapide. En résumé, les principaux points de ce dernier chapitre sont les suivants :

  • Les conducteurs de véhicules électriques utilisent généralement la recharge rapide une fois par mois.
  • La demande de recharge rapide est en augmentation.
  • L'interface et la structure tarifaire des bornes de recharge rapide doivent être claires.

Environ 4 conducteurs de véhicules électriques sur 10 estiment que l'infrastructure de recharge du pays où ils vivent n'est pas adaptée aux voitures électriques

Alors que le déploiement des infrastructures pour véhicules électriques se poursuit, 7 conducteurs de véhicule électrique sur 10 connaissent les différences entre la recharge électrique normale et la recharge rapide. Cependant, l'opinion positive sur l'infrastructure de recharge pour les voitures électriques a diminué pour presque tous les pays depuis 2020, à l'exception des conducteurs allemands.

Près de deux tiers des conducteurs de véhicules électriques utilisent la recharge rapide au moins une fois par mois

Alors que la recharge rapide n'est pas généralisée, près de deux tiers des conducteurs de véhicules électriques utilisent la recharge rapide au moins une fois par mois. Cependant, 1 conducteur de véhicule électrique sur 3 n'utilise jamais la charge rapide et l'utilisation de la charge rapide a fortement diminué depuis 2020 dans l'ensemble.


Il existe également une grande différence dans l'utilisation de la recharge rapide entre les pays : Près de la moitié des conducteurs de véhicules électriques néerlandais n'utilisent jamais la recharge rapide, tandis que les Allemands sont les plus susceptibles d'utiliser cette technologie. (!)

Les stations-service sont les lieux les plus courant pour bénéficier de la recharge rapide

Les stations-service et les arrêts de service sont les lieux les plus utilisés pour la recharge rapide, suivis des places de stationnement publiques, et commerciales, qui ont atteint 54 % en 2020 à 61 % cette année.(!)


Dans la plupart des pays, il existe des disparités en ce qui concerne les préférences d'emplacement d’une borne de recharge rapide

Les conducteurs de véhicules électriques souhaitent voir davantage de bornes de recharge rapide dans les stations-service et les stations de carburant le long des autoroutes (38 %) et dans les parkings publics et commerciaux (38 %), suivis des supermarchés, des centres commerciaux et des lieux de travail (35 % chacun). (!)


Près de la moitié des conducteurs (potentiels) de véhicules électriques sont prêts à payer davantage si leur voiture est rechargée plus rapidement

Les conducteurs sont prêts à payer plus pour utiliser la recharge rapide. En particulier, les conducteurs (potentiels) de véhicules électriques du Royaume-Uni sont prêts à payer plus pour la recharge rapide. Cependant, cette volonté est moins présente parmi les conducteurs de véhicules électriques français, où 40 % déclarent ne pas l'être.

La transparence des tarifs et la facilité d'utilisation sont essentielles pour la recharge rapide

Une indication claire des frais de recharge et l’expérience utilisateur sont les aspects les plus importants de la recharge rapide. Cependant, les aspects de la recharge rapide considérés comme importants varient beaucoup d'un pays à l'autre. (!)


La recharge ultra-rapide inciterait les conducteurs potentiels de véhicules électriques à l'achat

L'existence d'une recharge ultra-rapide augmenterait la volonté des conducteurs potentiels de véhicules électriques d'acheter une voiture électrique - en particulier au Royaume-Uni. La différence entre les conducteurs potentiels de véhicules électriques et la population générale est également significative, avec respectivement 66 % contre 42 % (à être tout à fait) d'accord.

Mise en place de l'étude

icon_team_events.svg

1. Groupe cible

Population générale, conducteurs potentiels de véhicules électriques et conducteurs de véhicules électriques.

Pays : France, Allemagne, Pays-Bas et Royaume-Uni.

icon_reward.svg

2. Taille de l'échantillon

Échantillons de la population générale : n=1 010 France, n=1 010 Allemagne, n=1 005 Pays-Bas, n=1 003 Royaume-Uni.

La pénétration totale des conducteurs de véhicules électriques dans la population générale est de 8 % en France (4 % en 2020), 8 % en Allemagne (2 % en 2020), 11 % aux Pays-Bas (6 % en 2020) et 7 % au Royaume-Uni (4 % en 2020).

L'augmentation du nombre de conducteurs de véhicules électriques est de n=110 en France, n=110 en Allemagne, n=121 aux Pays-Bas et n=107 au Royaume-Uni.

icon_form.svg

3. Étude terrain

Les enquêtes ont été réalisées au travers d'un questionnaire en ligne.

Les répondants ont été sélectionnés à partir des panels Ipsos i-Say.

L’étude sur le terrain a été réalisée entre le 7 et le 16 février 2022.


icon_expert.svg

4. Representativité

L'échantillon de la population générale correspond au profil de la population cible sur les variables âge, sexe, région et niveau d'éducation. La pondération a été appliquée pour les petites corrections avec une efficacité très élevée, reflétant la précision des procédures d'échantillonnage. Score d'efficacité de la pondération par pays (0-100 %) ci-dessous :

France : 88 % Allemagne : 98 %

Pays-Bas : 97 % Royaume-Uni : 89 %.

Definitions

Définitions
Les conducteurs potentiels de VE sont un sous-ensemble de la population générale ; ceux qui ne conduisent pas actuellement une voiture électrique, qui opteraient probablement ou certainement pour une voiture électrique à l'avenir.

Les conducteurs de VE sont ceux qui conduisent actuellement une voiture électrique (hybride, PEV et/ou BEV)*.

*PEV : voiture électrique hybride rechargeable, rechargeable sur une borne de recharge électrique.
*BEV : voiture électrique à batterie, 100% électrique.
*Voitures hybrides : combinaison de l'utilisation de l'électricité et du carburant.

Avertissement

Dans certains cas, nous avons posé des questions de suivi à un public sélectionné, en fonction d'une réponse antérieure ou du type de voiture conduit.

Par conséquent, la base totale des observations est plus faible par rapport à d'autres questions plus générales. Lorsque c'est le cas, vous pouvez voir un (!) à la fin du résultat.

© Ipsos 2022. Tous droits réservés. Contient des informations confidentielles et exclusives d'Ipsos et ne peut être divulgué ou reproduit sans le consentement écrit préalable d'Ipsos.